| 
 

 Arthur Rimbaud

         


avatar


: Arthur Rimbaud    15 - 19:43:22

Arthur Rimbaud


Un article de Wikipdia, l'encyclopdie libre.


Aller : Navigation, Rechercher

Des informations de cet article ou section ne sont pas ou mal relies aux sources mentionnes dans la bibliographie.
Amliorez sa vrifiabilit en les associant par des rfrences.

Arthur RimbaudPseudonymeNaissanceDcsActivitNationalitMouvement
Rimbaud g de 17 ans, en 1871
Jean Baudry
20 octobre 1854, Charleville
10 novembre 1891 37 ans, Marseille France
Pote
France
Symbolisme
Arthur Rimbaud (Jean Nicolas Arthur Rimbaud) est un pote franais, n le 20 octobre 1854 Charleville, dans les Ardennes, et mort le 10 novembre 1891 l'hpital de la Conception Marseille.

Sommaire

[masquer]


//



Jeunesse [modifier]


Arthur Rimbaud est n Charleville, le 20 octobre 1854. Son pre, Frdric Rimbaud, capitaine d'arme, en garnison Mzires, a particip la campagne d'Algrie, pour laquelle il est rcompens de la Lgion d'honneur. À un concert donn place de la Musique Charleville[1], il aurait remarqu Vitalie Cuif, une jeune paysanne de Roche, petite bourgade prs d'Attigny et installe Charleville. Mari trs vite avec elle, il repartira avec sa garnison, ne revenant que quelques rares fois, le temps de lui faire un enfant quasi annuel . Aprs la naissance de cinq enfants (Frdric, Arthur, Victorine (dcde l'ge d'un mois), Vitalie et Isabelle), il abandonne sa famille.
Au dpart du pre, Vitalie emmnage avec ses enfants dans un taudis, rue Bourbon, une des plus misrables rues de Charleville. Arthur a alors 7 ans.
Il voque cette priode dans ses pomes :
<BLOCKQUOTE>
L'pre bise d'hiver qui se lamente au seuil
Souffle dans le logis son haleine morose ! []
Et l, c'est comme un lit sans plumes, sans chaleur,
O les petits ont froid, ne dorment pas, ont peur ;
Un nid que doit avoir glac la bise amre
Extrait de Les &Eacute;trennes des orphelins</BLOCKQUOTE>
Sa mre, figure rigide et soucieuse d'ducation et de respectabilit, interdit ainsi ses enfants de jouer dans la rue avec les enfants d'ouvriers. Le dimanche, on voit passer la famille la queue-leu-leu, la mre fermant la marche vers l'glise. Mais, dans ce foyer, Vitalie veille aussi sur ses enfants, et, si violente et si naturelle qu'ait t la rvolte d'Arthur plus tard, c'est vers elle qu'il reviendra toujours, ou plus prcisment auprs de sa sur cadette Isabelle.
Arthur poursuit ses tudes l'institution Rossat, puis au collge, o sa scolarit exceptionnelle montre sa prodigieuse prcocit : il collectionne tous les prix d'excellence, en littrature, version, thme, et rdige avec virtuosit en latin des pomes, des lgies, des dialogues. Mais son me bout en lui :
<BLOCKQUOTE>
Tout le jour il suait d'obissance ; trs
Intelligent ; pourtant des tics noirs, quelques traits,
Semblaient prouver en lui d'pres hypocrisies.
Dans l'ombre des couloirs aux tentures moisies,
En passant il tirait la langue, les deux poings
&Agrave; l'aine, et dans ses yeux ferms voyait des points.
Extrait de Les Potes de sept ans</BLOCKQUOTE>
En juillet 1869, il participe aux preuves du Concours acadmique[2] de composition latine sur le thme Jugurtha , qu'il remporte facilement. Le principal du collge M. Desdouets aurait dit de lui : Rien de banal ne germe dans cette tte, ce sera le gnie du Mal ou le gnie du Bien. . En obtenant tous les prix ds lge de 15 ans, il s'affranchit des humiliations de la petite enfance
    
 
Arthur Rimbaud
          
1 1

:
 ::   ::   ::  -